Solide résultat d’exploitation malgré un exercice difficile

L’exercice 2021 a été inhabituel et rempli de défis. Comme l’année précédente, il a été marqué par la pandémie de coronavirus. Dans l’ensemble, Anicom a pu clôturer l’année sur un résultat solide. Le chiffre d’affaires, qui s’est établi à CHF 504 millions, a toutefois été inférieur à celui de l’année précédente. Par ailleurs, la digitalisation et les innovations ont été les thèmes centraux de cette période.

L'assemblée générale d'Anicom le 31 mai 2022 à Soleure.

L'assemblée générale d'Anicom le 31 mai 2022 à Soleure.

(Photo: Anicom)

Publié le

Malgré un contexte difficile, Anicom a réalisé un solide exercice 2021 avec un résultat d’entre-prise de CHF 0,32 Mio. Cette année a également été marquée par la pandémie de coronavi-rus. Le produit des ventes s’est élevé à CHF 504 millions, soit environ 7 % de moins que l’an-née précédente. Alors qu’elle avait dû être organisée par écrit ces deux dernières années, l’assemblée générale annuelle de 2022 s’est de nouveau déroulée en présentiel.

Une année difficile sur le marché du porc

La situation favorable du marché et les prix élevés des porcs en 2019 et 2020 ont entraîné une augmentation de l’offre de 2,5 %. L’offre élevée de porcelets s’est de ce fait également traduite par une augmentation du nombre de porcs de boucherie sur le marché. L’offre a ainsi été excédentaire, en particulier au dernier trimestre. En raison de l’augmentation de l’offre, la part indigène de la viande de porc est passée à plus de 94 %.
Par ailleurs, le label Coop Naturafarm a été intégré avec succès dans le label IP-Suisse. La planification anticipée et la demande réjouissante dans le segment des produits sous labels ont permis une transition fluide. Grâce au regroupement des labels, les distances de trans-port peuvent désormais être réduites et la logistique simplifiée.

Prix à la production élevés pour les bovins

Comme l’année précédente, la demande de viande de boeuf a beaucoup augmenté en 2021. Dans le secteur du bétail d’étal, des prix record ont été atteints en 2021. En effet, les prix moyens par kilogramme de poids mort ont été supérieurs à CHF 10, des prix qui n’avaient plus été aussi élevés depuis 1994. En raison du coût marqué du bétail d’étal, les prix des pe-tits veaux ont également atteint un haut niveau.

La demande en vaches de boucherie a été forte tout au long de l’année. Globalement, les abattages de vaches ont augmenté de 2,3 % par rapport à l’année précédente. Malgré cette hausse, des prix élevés ont également été atteints dans ce secteur.

La digitalisation facilite les tâches administratives

La numérisation et les innovations ont été les thèmes centraux d’Anicom en 2021. Aux côtés d’Identitas AG, l’entreprise a été primée au concours des nouveautés du salon Suisse Tier 2021 pour le système de document d’accompagnement électronique eTransit. Anicom parti-cipe en outre au module barto « MyDocs fenaco-LANDI ». Ce module intelligent permet à la clientèle d’accéder à tous les documents de facturation et de décompte dans l’espace de stockage numérique des documents. Cela réduit considérablement la charge administrative.
Depuis le début de l’année dernière, le nouveau slogan « Le commerçant d’animaux des paysannes et paysans suisses » accompagne la présentation d’Anicom. Il met en évidence la relation étroite qui l’unit aux agriculteurs et agricultrices. Parallèlement à l’introduction du nouveau slogan, la campagne d’annonces a modernisée.

Perspectives pour l’exercice 2022

L’exercice en cours reste difficile, car les coûts continuent d’augmenter, en particulier dans la logistique. Outre l’augmentation des prix du diesel / de l’AdBlue et des véhicules, les directives plus strictes en matière de surfaces d’élevage pour les porcs de boucherie labellisés font également augmenter les coûts.

Source: Anicom

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.