GalloSuisse veut des solutions pour une fin de la mise à mort des poussins mâles

Les producteurs d’oeufs sont favorables à des solutions pour l’abolition de la mise à mort des poussins mâles. Les délégués ont approuvé à l’unanimité une proposition du comité en ce sens. La condition est de trouver une alternative éthiquement défendable et aussi durable que les pratiques actuelles, ainsi que la volonté des commerçants et des consommateurs d'en supporter les coûts. Les points statutaires usuels de l’ordre du jour ont été approuvés sans discussion.

GalloSuisse_Kükentöten_f
(Source: GalloSuisse)

Publié le

Produire des oeufs sans mettre à mort les poussins mâles: c’est aussi le but de GalloSuisse. L’association met en avant la solution de la détermination du sexe dans l’oeuf. « Parce que les alternatives que sont l’engraissement des poussins mâles des lignées de ponte et les poules à deux fins ne sont pas écologiques », explique le président de GalloSuisse, Daniel Würgler. De plus, la demande de produits issus de ces alternatives est marginale. La détermination du sexe dans l’oeuf peut se défendre sur le plan éthique et est en mesure d’être aussi durable que les pratiques actuelles. Comme il n’existe encore aucune technique susceptible d’être utilisée en série, il est impossible d’avancer une date pour la fin de l’élimination des poussins mâles.

Les couvoirs suisses garantissent la sécurité des produits et le bien-être animal

« Il est important que les oeufs à couver continuent à être issus de souches parentales suisses et que les poussins éclosent en Suisse. C’est la seule façon de garantir un niveau élevé de sécurité des produits et de bien-être des animaux », souligne M. Würgler. Pour y parvenir, il faut trouver une solution pour l’ensemble de la filière car en Suisse, le marché est limité et seules deux sociétés exploitent des couvoirs.

Le choix dans les magasins sera décisif

Les consommatrices et consommateurs ont déjà la possibilité d’acheter des oeufs pondus par des poules dont les frères n’ont pas été mis à mort. Les oeufs et les coqs de races de poules à deux fins font en effet partie de la gamme de produits d’un détaillant depuis six ans. Il existe aussi différents projets pour l’engraissement des frères coqs; chez Demeter, l’engraissement des poussins mâles des lignées de ponte est obligatoire. Un premier test réalisé à partir de cet automne montrera si la détermination du sexe dans l’oeuf est convaincante lors de l’acte d’achat. Un détaillant proposera en effet des oeufs de poules pondeuses triés selon la procédure Seleggt. En fin de compte, la production d’oeufs sans mise à mort des poussins ne peut être envisagée que si les couvoirs, les producteurs et le commerce travaillent main dans la main et que les consommateurs sont disposés à payer le prix supplémentaire pour cette production. Les producteurs suisses d’oeufs quant à eux sont prêts à apporter leur contribution pour supprimer la mise à mort des poussins.

Affaires ordinaires approuvées à l’unanimité

Le rapport annuel, les comptes annuels, les cotisations des membres et les contributions marketing ont été approuvés sans discussion et sans aucune voix contre. Les 41 délégués ont pris connaissance du budget 2020 et du programme d’activités 2020/2021.

Source: GalloSuisse

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.