Cas de grippe aviaire dans un élevage en Suisse

Un cas de grippe aviaire (influenza aviaire) a été mis en évidence  dans le canton de Zurich, chez un éleveur amateur détenant entre autres des volailles. Le service vétérinaire du canton de Zurich a immédiatement pris les mesures nécessaires. Une enquête est en cours pour déterminer s’il s’agit d’un variant hautement contagieux. La Confédération et les cantons examinent les mesures qui s’imposent pour éviter une propagation du virus. L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires OSAV appelle d’ores et déjà tous les détenteurs de volailles à prendre des mesures préventives. Selon les connaissances actuelles, le virus n’est pas transmissible à l’être humain.

chicken-gd2a28a0f2_1920
(Photo: pixabay.com)

Publié le

En début de semaine, les autorités du Bade-Wurtemberg ont confirmé qu’un variant hautement contagieux de la grippe aviaire a été mis en évidence chez des cygnes, près de la frontière suisse. Le cas mis en évidence dans l’Unterland zurichois, dans la région du Rhin, est désormais le premier en Suisse chez un éleveur amateur détenant des poules et des oiseaux d’eau. Les autres mesures seront communiquées dans les prochains jours.

Depuis fin octobre, les cas de grippe aviaire chez les oiseaux d’eau sauvages ont fortement augmenté en Europe. Plusieurs pays signalent aussi leurs premiers cas dans des exploitations avicoles. Actuellement, des oiseaux d’eau sauvages rejoignent aussi nos lacs pour hiverner. Or, le contact direct avec les oiseaux d’eau constitue le plus important risque de transmission.

Des mesures préventives doivent donc être prises pour empêcher tout contact entre la volaille domestique et les oiseaux sauvages. Par conséquent, l’OSAV invite les détenteurs de volailles à observer les points suivants :

  • Les dispositifs d’alimentation et d’abreuvement doivent être situés dans des poulaillers inaccessibles aux oiseaux sauvages.
  • Les mesures de biosécurité doivent être strictement appliquées avant d’entrer dans les poulaillers (changement de chaussures, port d’un survêtement réservé à l’utilisation dans le poulailler, désinfection des mains)
  • La détention en plein air et la sortie au pâturage restent possibles. Il convient toutefois d’engager les préparatifs nécessaires au cas où la sortie des animaux devrait être limitée à une aire à climat extérieure protégée. Il s’agit également de vérifier le bon état des grillages.

Selon les informations disponibles, les souches du virus de la grippe aviaire qui circulent actuellement ne sont pas transmissibles à l’être humain. Les personnes qui trouvent des cadavres d’oiseaux sont néanmoins priées de ne pas les toucher et d’en informer un garde-faune, l’autorité chargée de la surveillance de la pêche ou la police cantonale.

Pour endiguer la grippe aviaire, il est essentiel que la Confédération ait connaissance de toutes les exploitations avicoles. De fait, l’enregistrement des élevages de volailles est obligatoire depuis le 1er janvier 2010. Cette obligation concerne également la détention de volailles à titre de loisir.

Source: OSAV

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.