Grippe aviaire : levée des mesures à partir du 1er mai 2023

L’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) lève toutes les mesures prises pour endiguer la grippe aviaire. En effet, aucun cas n’a été détecté chez les oiseaux sauvages dans toute la Suisse ces dernières semaines. Cependant, de nouveaux cas de grippe aviaire pourraient être découverts. Par conséquent, les détenteurs de volailles doivent signaler toute augmentation des infections ou des décès chez leurs animaux. L’OSAV continue de surveiller la situation de près.

A partir du lundi 1er mai, les volailles peuvent à nouveau aller au pâturage

A partir du lundi 1er mai, les volailles peuvent à nouveau aller au pâturage

(Bild: UFA AG)

Publié le

La grippe aviaire a sévi presque partout dans le monde cet hiver. En Suisse, l’épizootie a surtout touché les mouettes. Par ailleurs, des cas ont été mis en évidence dans trois petites exploitations du canton de Zurich. En accord avec les autorités cantonales, l’OSAV avait ordonné des mesures de protection en novembre 2022 et les avait prolongées en plusieurs étapes jusqu’au 30 avril 2023 inclus. Ces dispositions avaient pour but d’empêcher tout contact entre les volailles domestiques et les oiseaux sauvages et ont permis de contenir la propagation de l’épizootie dans une large mesure. Étant donné que la situation épizootique s’est calmée, l’OSAV a décidé de lever les mesures prises contre la grippe aviaire.  

Situation épizootique : la vigilance reste de mise

Bien que la maladie continue de se manifester dans une grande partie de l’Europe, le nombre de cas est en baisse depuis fin mars 2023. La probabilité que des oiseaux migrateurs l’introduisent en Suisse diminue également, car ils ont en grande partie rejoint leurs quartiers d’été. De plus, pour beaucoup d’oiseaux, la période de reproduction a commencé et ils restent donc dans une zone précise, ce qui réduit aussi le risque de propagation du virus. L’OSAV continue de surveiller la situation épizootique, car les oiseaux sauvages peuvent être porteurs du virus sans que cela n’ait été détecté.  

De plus, les détenteurs de volailles sont soumis à une obligation de notification. Si les cas de maladie ou les décès sont trop nombreux, ils doivent en informer le vétérinaire. L’enregistrement des exploitations de volailles est obligatoire, même pour les élevages amateurs ne comptant que quelques animaux. Les détenteurs de volailles doivent se tenir informés de la situation épizootique et appliquer les nouvelles dispositions si nécessaire. Il est fort probable que les volailles domestiques devront à nouveau être protégées des oiseaux sauvages au cours du prochain semestre d’hiver. Actuellement, aucun vaccin contre la grippe aviaire n’est autorisé en Suisse. La vaccination est autorisée exclusivement dans le cadre d’un projet de recherche dans deux zoos.

Source: OSAV (Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires)

Agri Quiz : Activité de loisir

Agri Quiz : Activité de loisir

Testez vos connaissances sur le droit d'accès libre, le droit foncier, les questions de responsabilité ou les offres et événements agrotouristiques à la ferme en participant au quiz agricole de la Revue UFA.

Vers le quiz
Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Quiz Agri : Le lisier - Un engrais de haute valeur

Testez vos connaissances en participant à l’Agri Quiz de la Revue UFA. Pourquoi est-il obligatoire de stocker le lisier en hiver ? Quel système d’épandage réduit le plus les pertes d’ammoniac ? 

Vers le quiz

Articles les plus lues

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous fournissant des informations sur la manière dont le site est utilisé. Pour plus d'informations, consultez notre politique en matière de cookies.

  • Les cookies nécessaires permettent la fonctionnalité de base. Le site ne peut pas travailler correctement sans ces cookies, qui ne peuvent être désactivés qu'en modifiant les paramètres de votre navigateur.