category icon

Production animale

Une alternative de stockage intéressante

Toujours plus d’agriculteurs sont convaincus par les drêches en silos-boudins, car il s’agit d’une alternative avantageuse aux silos-tours et tranchées. Les silos-boudins sont surtout appréciés pour leur simplicité d’utilisation et leur grande flexibilité. Dans l’alimentation, les drêches sont décrites comme favorisant la production laitière et ayant un effet constipant apprécié.

Stockage sur une surface en béton.

Stockage sur une surface en béton.

Publié le

Actualisé le

Produktverantwortliche Treber, fenaco Raufutter

Produktverantwortliche Treber, fenaco Raufutter

Drêches de malt et de brasserie

Les drêches de malt et de brasserie ne se conservent que pendant quelques jours, selon la température ambiante, et doivent donc être affouragées rapidement. Pour des raisons de coûts de transport, un affouragement frais, surtout à proximité des sites de production (Calanda à Coire, Wander SA à Neuenegg et autres), est économiquement intéressant. Les silos-boudins sont une forme de stockage avantageuse. Le silo peut être repris à l’aide d’une machine et la surface d’attaque est restreinte (presque pas de perte). Les règles d’ensilage usuelles sont aussi valables pour les drêches.

Utilisation

Les drêches sont, particulièrement sous forme d’ensilage, une source de protéine alternative appropriée et avantageuse dans les rations riches en énergie destinées au bétail laitier et au bétail d’engraissement. Il convient également de souligner la part élevée de protéine stable pour la panse et l’effet positif sur le processus de digestion. Les drêches conviennent bien aux exploitations qui distribuent du maïs, qui affichent des performances animales élevées et qui ont opté pour la ration mélangée.

Quatre questions

A| Comment êtes-vous devenu attentif aux drêches en silo-boudin?  B| A votre avis, quels sont les avantages des drêches en silo-boudin?  C| Y a-t-il aussi des désavantages? Si oui, que faites-vous pour les éviter?  D| Pour quelles raisons avez-vous opté pour l’utilisation des drêches de malt et de brasserie dans votre affouragement?

Bamert Anton 8856 Tuggen

28 ha SAU, 40 vaches laitières et élevage, 400 000 l de lait, pension pour chevaux

A| J’ai été informé sur ce produit grâce aux publicités dans les journaux agricoles. La LANDI m’a indiqué les conditions de livraison.

B| L’utilisation est simple, il n’est pas nécessaire d’utiliser une désileuse. Le produit est ensilé de façon compacte et sèche bien. Après la livraison, les drêches peuvent être affouragées immédiatement. Malgré des températures élevées en été, la qualité reste constante grâce à une petite surface d’attaque.

C| Lorsque le froid perdure, l’ensilage gèle facilement. Environ 4 à 5 cm ont été affectés cet hiver. Nous séparons le fourrage congelé et nous le laissons se dégeler dans l’écurie. Il peut aussi y avoir des problèmes avec les corneilles qui percent les films d’ensilage, heureusement nous n’en avons eu aucune.

D| Les sources de protéine traditionnelles étaient parfois très coûteuses. Nous avons donc recherché une alternative plus avantageuse. Les drêches complètent idéalement nos autres fourrages. Les drêches ont également un effet constipant et influencent favorablement la production laitière.

Urfer Simon 3115 Gerzensee

Communauté de génération, 30 ha SAU, production laitière et cultures, 40 vaches laitières et élevage, 380 000 l de lait

A| Grâce aux conseils de la LANDI.

B| L’emplacement du silo-boudin peut être choisi librement. La marchandise ne doit pas être reprise depuis un si-lo-tour et peut être reprise avec un chargeur agricole. Au début, nous avons laissé fermenter l’ensilage pendant deux semaines. Nous avons aussi constaté qu’il est possible de l’affourager directement.

C| Avec le froid, l’ensilage gèle facilement. Nous laissons le fourrage se dégeler un demi-jour dans l’écurie. En été, la reprise de fourrage est plus fréquente. A cause des températures plus élevées, il faut mélanger le fourrage tous les jours plutôt que tous les deux jours.

D| L‘affouragement de drêches me permet d’utiliser moins de composants protéiques traditionnels. L’effet constipant est très positif et nos animaux ont moins de problèmes de digestion. Grâce à l’ensilage de drêche, le rendement laitier a augmenté.

Points supplémentaires

Achats et commercialisation de drêches de malt et de brasserieIl est possible de commander dans toute la Suisse des drêches de brasserie et de malt franco ferme. Les livraisons de détail se font en partie à l’aide de véhicules spéciaux qui pompent directement la marchandise dans les silos, les boudins et les petits conteneurs. L’accès et le déchargement doivent être garantis.

Possibilités de livraison 

  • Env. 20 t: avec des véhicules à pompe (avec 20 m de tuyaux presque chaque silo est atteignable) 

  • Env. 20 t: avec des véhicules à pompe (silo-boudin) 

  • Env. 20 t: avec un camion-remorque (déchargement à la grue sur demande) 

  • Env. 26 t: avec des véhicules basculants ou à fond mouvant (poids total 40 t)

Qualités et provenances 

  • Env. 20% de MS: diverses brasseries (p. ex. Feldschlösschen, Eichhof) 

  • Env. 28% de MS: brasserie Calanda à Coire 

  • Env. 30% de MS: Wander SA à Neuenegg (drêches de malt)

Quantité conseilléeJusqu’à 8 kg/vache/jour, jusqu’à 1,5 kg/100 kg de ration pour bovins à l’engrais.

Stockage et place nécessaire pour les silos-boudinsIl est possible d’installer un silo-boudin sur chaque place permettant une reprise propre (béton, gravier ou prairie avec un accès consolidé). Il est important que la place ne présente aucune pente. Le boudin mesure environ 2 m de large et 20 à 22 m de long. Il faut disposer de suffisamment de place sur les côtés (au moins 0,5 à 1 m).

Période de commande avantageuseAu printemps et en été (directement depuis le site de production, dans la limite des stocks disponibles).

Produits alternatifsDivers produits alternatifs sont également disponibles, à savoir: les sacs d’ensilage (drêches de malt) ou les balles d’ensilage mélangées avec du maïs (une part de 50%) ou de la luzerne (une part de 15%). Ces produits conviennent pour les exploitations ayant des besoins restreints et manquant de place ou de silos. En zone de non-ensilage, les drêches séchées peuvent aussi être une alternative.

AuteursMonika Grossenbacher et Tobias Brantschen; Responsables produits drêches, fenaco fourrages, 3001 Berne

Infoline gratuite0800 808 850 www.fourrages.ch, www.landi.ch

Commandes et informations supplémentairesAuprès du Team Agro de votre LANDI.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.