category icon

Production végétale

A toute vapeur

Les semences ThermoSem sont prêtes à être commercialisées. Désinfectées à la vapeur, elles constituent une alternative sérieuse aux semences traitées chimiquement. Depuis cette année, Semences UFA traite de grandes quantités de semences sur son site de Lyssach au moyen de la fameuse technologie ThermoSeed, développée en Suède.

Pour le blé, l’orge et le triticale, dix variétés traitées au moyen du procédé ThermoSem sont désormais disponibles. Elles sont autorisées pour toutes l...

Pour le blé, l’orge et le triticale, dix variétés traitées au moyen du procédé ThermoSem sont désormais disponibles. Elles sont autorisées pour toutes les méthodes de production.

(Dr. Katharina Kempf)

Publié le

Les maladies transmises par les semences – souvent des maladies fongiques des céréales – sont un réel problème. Jusqu’à présent, les traitements chimiques de synthèse étaient une solution fiable. Cependant, des années d’expérience et de recherche ont montré que ces produits ont un impact considérable sur l’environnement. Sans parler des personnes qui, en introduisant les graines dans le semoir, respirent les particules résiduelles et entrent ainsi en contact avec le produit. Il s’agit donc de trouver des alternatives. Le traitement à l’eau chaude utilisé dans les années 1960 agissait efficacement contre les maladies fongiques qui se développaient à la surface et à l’intérieur de la graine, mais il avait des défauts, comme son effet négatif sur la germination et sa faible capacité. Avec la technologie ThermoSem, ce procédé a été repris et optimisé.

Victoire de la graine

Le bruit est assourdissant lorsqu’on entre dans la zone de traitement des semences de Semences UFA, à Lyssach (BE). Ce vacarme est causé par l’installation Thermo-Sem, entrée en service l’an passé. De l’extérieur, l’imposant cylindre vibrant ressemble à une installation classique de séchage des semences, mais à l’intérieur, c’est un tout autre processus qui s’opère. La technologie ThermoSem consiste à exposer les semences à la vapeur, à une température entre 60 et 70 °C. Chaque graine n’est exposée qu’une minute, mais l’effet est radical. La graine en sort indemne, à l’inverse des spores fongiques qui se trouvent à sa surface.

alt_text

L'installation Thermosem de Lyssach ressemble visuellement à une installation de séchage de semences. Mais à l'intérieur, les conditions sont différentes.

(Dr. Katharina Kempf)

Une alternative solide

Cette méthode à base d’eau et d’air est optimale pour une agriculture biologique et exempte de substances actives. En outre, elle ne présente aucun danger pour les humains, les animaux et l’environnement. Les travaux de recherche d’Agroscope ont montré que le procédé ThermoSem protège les graines aussi efficacement qu’un traitement chimique de synthèse contre beaucoup de maladies. C’est le cas pour la septoriose de l’épi, la moisissure des neiges, la carie commune et la carie naine du blé. En revanche, le traitement à la vapeur atteint ses limites dans le cas du charbon nu du blé, dont l’agent pathogène se niche à l’intérieur de la graine. De même, les produits chimiques de synthèse demeurent actuellement la meilleure protection contre les maladies transmises par le sol.

ThermoSem arrive sur le marché

Les premières expériences réalisées par des producteurs·trices montrent que les cultures se développent aussi bien qu’avec des semences traitées chimiquement. Les cent kilos de semences ThermoSem coûtent 5.20 francs de plus. Pour les prochains semis de septembre, l’entrepôt de Lyssach dispose déjà d’un important stock de céréales désinfectées à la vapeur. Sur les sacs, l’inscription ThermoSem est facilement repérable. 

Plus d'informations sont disponibles sur le site de Thermosem

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.