category icon

Technique agricole

L’art du travail superficiel

Le déchaumage après la moisson apporte de nombreux avantages. Le brassage très superficiel à l’aide de disques ou de socs spéciaux active la germination des graines présentes. Au vu du vaste assortiment de machines et des conditions très différentes, le choix n’est pas facile.

Le déchaumage très superficiel favorise la germination des graines et mélange les résidus à la terre fine. 

Le déchaumage très superficiel favorise la germination des graines et mélange les résidus à la terre fine. 

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

 

Déchaumage très superficiel

La tendance depuis plus de vingt ans va dans le sens d’un travail très superficiel. En fonction du type de sol, de l’itinéraire cultural et de l’intensité de travail souhaitée, il s’agit de trouver la machine la mieux adaptée. D’un point de vue agronomique, le déchaumage superficiel permet de maintenir les graines d’adventices, souvent très petites, à une faible profondeur, ce qui assure leur germination. Dans des conditions sèches, un travail mécanique entre 2 et 4 cm de profondeur permet aussi de limiter l’évaporation de l’eau du sol. Le principe est de couper le sol et les racines sur toute la surface à faible profondeur et de créer de la terre fine dans le but d’améliorer les processus de décomposition.

Une condition importante pour la réussite de ce procédé est de travailler sur des terrains plats. En effet, des inégalités ou des traces profondes laissées par le passage de machines ne peuvent pas être corrigées. Pour assurer le meilleur résultat, la plupart des constructeurs proposent aussi bien des déchaumeurs à disques que des machines munies de dents. Ceci élargit encore le choix des équipements possibles et rend la palette des outils à disposition particulièrement vaste.

Machines à disques

Avec le modèle Catros, le constructeur Amazone propose des machines portées ou traînées d’une largeur de travail comprise entre 2,5 et 12 m. « Plusieurs types de disques sont disponibles, des disques lisses pour un travail peu profond jusqu’aux disques grossièrement crénelés, ou encore le nouveau X-Cutter Disc », explique Thomas Hofer, responsable Produits chez Ott. Le suivi du sol est assuré par un montage individuel des disques comprenant une sécurité de surcharge. Sur les Catros 03, le réglage de profondeur s’effectue en pivotant le compartiment de disques complet (Smart Frame). Un grand nombre de rouleaux et d’outils à placer devant les disques sont aussi disponibles.

CrossCutter Disc

Väderstad a trouvé la solution qui permet un travail à 2 - 3 cm de profondeur avec le disque CrossCutter. La forme particulière très ondulée assure une découpe de 11,5 cm de largeur par disque et sur toute la surface. Il peut être monté sur la gamme Carrier, même sur les modèles très larges. « Très bien adapté aux couverts végétaux, aux chaumes de céréales ou de colza et à la terre labourée, ce disque crée un lit de semence idéal », assure l’importateur Lukas Keller. Les Carrier sont disponibles en version portée et traînée avec, notamment, un CrossBoard et divers rouleaux de la gamme Runner pour le réglage de la profondeur. Les machines à disques affichent globalement une usure nettement plus faible.

Machines à dents

Le cultivateur Karat 9 dispose de onze socs avec un inter-rang de 27 cm. Pour un déchaumage superficiel, Lemken propose le soc DeltaCut (KG35), qui permet un large recroisement. « Le système de changement rapide des pieds de socs s’effectue sans outil et permet d’équiper facilement le cultivateur pour un travail superficiel ou un déchaumage plus profond », explique Karl Bühler, responsable de vente pour la Suisse romande chez Lemken. La machine permet de réaliser un travail superficiel dès la récolte et un second passage quelques semaines plus tard. Les socs DeltaCut avec un revêtement carbure ont une durée de vie jusqu’à cinq fois plus longue.

Un déchaumage très superficiel permet aussi de limiter l’évaporation de l’eau.

Travail précis

Assurer un travail à partir d’une profondeur de 2 cm nécessite une machine de précision. Les plantes sont coupées régulièrement sur toute la surface à l’aide des socs à patte d’oie Treffler. Une herse peigne dépose ensuite les plantules au soleil pour un meilleur dessèchement. « Les roues de jauge tandem à l’avant assurent une profondeur de travail régulière », souligne Rémy Vaucher, responsable de vente pour la Suisse romande chez Agrar Landtechnik AG. « Ce système réduit de moitié les inégalités du sol ou les traces de passage des machines. » La machine est disponible en version portée et semi-portée avec des socs patte d’oie standard, carbure ou avec des plaquettes carbure dentelées.

Pour le déchaumage, une réflexion s’impose afin de déterminer quel type de machine convient le mieux. Des passages en travers par rapport aux lignes de semis permettent en tout cas un meilleur résultat. De même que le montage de divers outils sur le même châssis permet de combiner les effets positifs de chacun ; attention de ne pas oublier de contrôler l’usure des disques ou des socs. 

Articles les plus lues

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.