category icon

Technique agricole

Le temps passe, Disco reste

En production fourragère, les exigences envers les machines sont élevées. Une faucheuse doit assurer un fourrage et un travail propres, ménager le terrain et permettre un bon rendement. Un agriculteur de montagne présente sa combinaison de fauche et parle de son expérience.

Les points forts de la faucheuse sont le suivi du terrain et la qualité de fauche.

Les points forts de la faucheuse sont le suivi du terrain et la qualité de fauche.

Publié le

Rédacteur, Revue UFA

L’exploitation de Daniel Vauthey à Remaufens est vouée à la production laitière et donc à la production fourragère. Il a une bonne expérience de la fauche, notamment avec la combinaison Disco de Claas. La qualité de travail de ses machines est d’autant plus importante qu’il réalise des travaux pour plusieurs voisins et que les conditions ne sont pas toujours idéales dans sa région en zone de montagne.

Qualité de fourrage

Pour la production laitière en zone d’ensilage, le fourrage doit être propre et sans terre, ni salissures. Une faucheuse performante permet d’atteindre cet objectif, aussi dans une région plus difficile avec des terrains en pente. « Comme je fauche également pour des voisins, il arrive que je travaille dans des conditions moins favorables que dans mes prairies », explique Daniel Vauthey en présentant sa combinaison de faucheuses Disco. Pour plus de sécurité, il a équipé son Claas Arion de pneus de 600 à l’avant et de 710 à l’arrière. « Souvent, la première coupe est récoltée en ensilage de balles rondes, car je conserve peu de fourrage en foin ou regain », déclare Daniel Vauthey. Ses vaches reçoivent de l’ensilage toute l’année, également l’été en complément à la pâture. C’est pourquoi il est important que le fourrage enrubanné reste propre, malgré les problèmes de campagnols, qui surviennent régulièrement. Un conditionneur à doigts assure un séchage rapide et permet de rentrer le fourrage souvent après un jour déjà.

« La faucheuse doit assurer un bon suivi du terrain. »

Daniel Vauthey

Propreté de la fauche et technique

Il est également essentiel de ménager le terrain grâce à la meilleure adaptation possible de la machine à celui-ci. La faucheuse frontale Disco 3200 FC Profil dispose du lamier Max Cut, spécialement conçu pour maintenir la propreté du fourrage grâce à un effet tunnel. La cinématique Profil assure un suivi du sol sur trois axes : (1) dans le sens perpendiculaire grâce à la tête pivotante ; (2) dans le sens d’avancement grâce à l’articulation surbaissée du lamier ; et bien sûr (3) par le guidage en pied du lamier afin que celui-ci ne pique pas dans le terrain. Cette technologie permet de préserver le sol et évite de scalper le terrain. « Cette machine fauche à une hauteur régulière, ce qui favorise aussi une repousse plus rapide », assure Daniel Vauthey, qui réalise jusqu’à quatre coupes plus une pâture sur ses prairies.

La combinaison de fauche avec trois mètres de largeur de travail à l’avant et à l’arrière assure un croisement suffisant et permet un rendement élevé. « En plus de la qualité de fauche, ce modèle Disco est aussi intéressant du point de vue économique », assure Daniel Vauthey ; il a opté pour une suspension hydropneumatique Active Float sur la machine frontale et entrepose ses machines à l’abri afin de les utiliser sur une longue durée. 

Infos

La Revue UFA publie, en ordre dispersé et sous le titre « Test pratique », des comptes rendus relatifs à des machines agricoles. Des personnes intéressées, ou propriétaires de machines, sont choisies en collaboration avec les constructeurs ou les importateurs.

www.sercolandtechnik.ch

« La Disco fauche proprement dans toutes les situations »

Au mois de janvier 2022, Daniel Vauthey a repris la ferme familiale de ses parents sur les hauts de Remaufens (FR). Depuis le village, un seul chemin étroit et traversant la forêt mène à la ferme des Monts. Mais une fois à destination, la vue est imprenable. L’exploitation d’un seul tenant autour des bâtiments est située en zone de montagne I, à une altitude de 850 mètres.

Le jeune agriculteur travaille avec son père, qui approche de la retraite, pour soigner un troupeau de 60 vaches laitières et 40 têtes de jeune bétail. L’exploitation compte 60 hectares de prairies naturelles et 4 hectares proches du village voués à la culture du maïs et du seigle pour l’ensilage. Le lait est repris par Cailler à Broc pour la fabrication de chocolat. « Dans notre région, le fourrage est plutôt pauvre en phosphore. C’est pourquoi je porte beaucoup de soin à la qualité de fauche des herbages », explique Daniel Vauthey lors de la visite à sa ferme. Dans la cour, un Arion 650 acquis l’an dernier et muni de pneus larges est équipé de deux faucheuses Claas Disco 3200. A l’arrière se trouve un modèle Contour latéral et au relevage avant, un FC Profil, tous deux équipés d’un conditionneur à doigts. A côté de la gestion du troupeau, Daniel Vauthey réalise également des travaux pour tiers, notamment le transport de bétail (principalement au printemps et à l’automne), le transport et l’épandage d’engrais de ferme et la fauche ainsi que le bottelage de fourrage. Il a aussi acheté un pendillard de dix mètres pour équiper sa bossette tandem Fliegl de 10 600 litres. Avec sa combinaison de faucheuses Disco, Daniel Vauthey fauche jusqu’à 450 hectares par année. « J’ai déjà fauché des prairies envahies de campagnols et dans des conditions difficiles. Le lamier Claas réalise chaque fois un bon travail », précise Daniel Vauthey. Il effectue l’entretien simple des machines lui-même, mais apprécie les prestations de l’entreprise Berard à Romont, concessionnaire Claas, qui réalise les révisions importantes des machines depuis de nombreuses années.

Lisez aussi

Articles les plus lues

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.