category icon

Technique agricole

Transporter rationnellement et en toute sécurité

La technique de transport évolue. Les agriculteurs qui doivent effectuer de nombreux transports par la route peuvent profiter des progrès et des moyens de sécurité proposés par les constructeurs de machines. Une attention particulière doit être portée aux gros convois et à l’arrimage du chargement.

Remorque avec un gros volume de chargement et des pneus adaptés.

Remorque avec un gros volume de chargement et des pneus adaptés.

Publié le

Actualisé le

Rédacteur, Revue UFA

Tendances dans les transports

La technologie et la taille des véhicules agricoles utilisés pour les transports évoluent continuellement. Les remorques actuelles sont conçues pour supporter des charges de plus en plus élevées. Les capacités augmentent, les suspensions, les freins ou encore les systèmes de direction modernes pour des remorques à plusieurs essieux sont proposés. Il s’agit de transporter le plus de marchandises possibles, en faisant preuve d’un maximum d’efficacité. Les limites sont posées par le matériel disponible, mais aussi par le respect des normes et des lois sur la circulation routière.

Prescriptions légales

Un permis de conduire et des cours permettent de conduire des véhicules agricoles allant jusqu’à 40 km/h. Les ceintures de sécurité sont obligatoires pour les véhicules agricoles neufs roulant à plus de 40 km/h et fortement recommandées pour les autres. Les dimensions sont définies avec une largeur maximale de 2,55 m. Pour les trajets agricoles, la largeur ne doit pas excéder 3 m, roues jumelées ou pneus larges compris avec des feux de gabarit obligatoires. La largeur maximale de 2,55 m est aussi valable pour les remorques de transport et leur chargement. La hauteur est limitée à 4 m et la longueur à 12 m; le train routier complet est limité à 18,75 m de longueur et à 40 t de poids total. La charge maximale dépend du nombre d’essieux et de l’empattement.

Les remorques de transport doivent obligatoirement être équipées d’un frein de stationnement mécanique. Les remorques agricoles peuvent circuler jusqu’à 40 km/h seulement si elles sont construites, testées et homologuées à cet effet. Dans tous les cas, le chargement doit être arrimé de façon à ne pas bouger lors de manœuvres et de freinages brusques.

Remorques

Les constructeurs proposent actuellement différents types de remorques de transport, soit basculants tribennes ou monocoques, ou des remorques à fond poussant. Suivant la marchandise à transporter, une remorque à fond poussant permet d’augmenter le volume de chargement en le compressant. Le poids à vide de ce type de remorque est sensiblement égal à celui d’une benne monocoque. Le déchargement ne nécessite pas de basculer la caisse et peut dès lors se faire dans un hangar de faible hauteur.

Choix des matériaux

Le choix des matériaux de construction est une solution permettant d’augmenter la charge utile. Le constructeur allemand Fliegl mise sur une optimisation du châssis en termes de poids et sur des parois entièrement en aluminium. Tout le poids économisé se mue en charge utile supplémentaire. Le gain peut s’élever à plus de 15% selon le constructeur. «Les agriculteurs ne veulent pas perdre en qualité et donc en sécurité. Le châssis doit impérativement être doté d’essieux de qualité et d’un système de freinage performant», explique Urs Ledermann, responsable de ventes pour les machines spéciales chez Serco, lors d’un entretien avec la Revue UFA.

Systèmes de braquage

Les remorques ayant tendance à devenir de plus en plus grandes, les systèmes à deux ou trois essieux sont désormais courants. Un système de braquage (mécanique ou électronique) procure des avantages non négligeables au champ et sur la route. Le maintien de la trajectoire est assuré et les pneus ont tendance à moins s’user. Les systèmes de braquage fonctionnent également en marche arrière et facilitent les manœuvres dans les situations difficiles. Le système de braquage électronique est très précis. Un appareil électronique détermine le rayon du virage correspondant à l’angle de braquage et transmet ces informations au système de commande des vérins qui à leur tour optimisent l’angle de braquage des essieux directeurs. Le système électronique permet d’effectuer des virages plus précis tout en assurant une conduite plus stable en ligne droite, davantage de sécurité dans les pentes, une meilleure répartition de la pression et moins de frottements des pneus au sol, ce qui diminue leur usure.

Châssis et décalage de l’essieu

Un châssis équipé d’un système à adaptation individuelle permet une utilisation plus intensive. La caisse de remorque peut être déposée et remplacée par une tonne à lisier sur le même châssis.

Pour les remorques de très gros volume, la répartition du poids s’avère importante. Le déplacement des essieux vers l’avant diminue la charge sur le timon et garantit un confort de conduite plus élevé, sur la route notamment. Le déplacement des essieux vers l’arrière augmente par contre la charge sur le timon et procure une meilleure adhérence du tracteur au terrain.

alt_text

Les barrières latérales de sécurité déterminent aussi la largeur du chargement.

Actuellement, la tendance consiste à accrocher les remorques à l’attelage inférieur du tracteur: la stabilité du convoi et la sécurité du transport augmentent, particulièrement avec des remorques de grande capacité. Les systèmes de freinage contribuent aussi à la sécurité des transports. «Actuellement dans la pratique, la moitié des remorques de transport sont équipées de freins pneumatiques. Et les tracteurs puissants sont équipés d’origine avec des dispositifs pour des freins pneumatiques», explique encore Urs Ledermann.

Des systèmes de recouvrement sont proposés par les constructeurs, pour des raisons de sécurité et pour protéger les marchandises transportées. Les plus courants sont les bâches latérales en deux parties à commande hydraulique et la bâche coulissante à tirer à la main au-dessus de la remorque.

Remorque à plateforme

Dans le domaine des remorques à plateforme qui servent généralement au transport de fourrages en balles rondes ou carrées, la sécurité prend toute son importance. Lors de transports sur la route, les convois agricoles sont régulièrement contrôlés. Les nouvelles remorques à plateforme sont équipées d’œillets d’arrimages répartis sur toute la longueur du pont et servant à l’arrimage par sangles des marchandises transportées. Une surface de chargement an-ti-dérapante réduit les risques de glissement du chargement. «La demande pour des remorques à plateforme, principalement pour le transport de balles de fourrage ou de paille, reste importante en Suisse. Les modèles de chez Fliegl avec des barrières latérales de sécurité de chargement hydrauliques profitent d’une demande accrue. Ce système permet un transport en toute sécurité aussi sur la route», explique encore Urs Ledermann.

Sur la route, les convois agricoles sont souvent considérés comme des véhicules de transports professionnels et ils doivent respecter les normes en vigueur. Les constructeurs de machines proposent des solutions qui permettent de transporter des marchandises de la manière la plus sûre possible. Dans un contexte où les convois agricoles deviennent de plus en plus rapides et imposants, chacun doit participer à l’effort commun. 

AuteurJean-Pierre Burri, Revue UFA, 1510 Moudon

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.