category icon

Technique agricole

Utiliser son tracteur en évitant les surcharges

Dans le domaine des poids et des charges, il est parfois difficile de s’y retrouver et d’avoir les connaissances suffisantes pour prendre la route en toute légalité. Comment ne pas se retrouver en situation de délit sur la voie publique ?

La question du poids est essentielle principalemant pour circuler en toute légalité sur la route.

La question du poids est essentielle principalemant pour circuler en toute légalité sur la route.

Publié le

La règlementation dans le monde du trafic agricole évolue constamment et essaie tant bien que mal de s’adapter au développement constant de ce secteur. Poids total, charge utile, charge d’appui, etc. ; il est parfois laborieux de comprendre tous ces termes et de savoir comment les règles physiques influencent ces différentes données. Il est cependant important de savoir jongler avec ces valeurs afin de choisir un tracteur adapté à ses propres machines mais aussi afin de circuler en toute légalité. Pour remettre les choses dans leur contexte, il est judicieux de faire un bref rappel de la terminologie de ces différentes charges et poids (voir tableau).

Malgré une bonne connaissance des termes techniques, il n’est toujours pas simple de s’en sortir. Certains diront qu’il suffit de se tenir aux prescriptions inscrites sur la carte grise ! Même si c’est déjà un bon début, ce n’est malheureusement pas suffisant. Pour un tracteur agricole, la carte grise communique des informations uniquement sur le poids à vide, le poids total, la charge utile et la charge remorquable. Elle ne fait donc pas mention de la charge admissible sur les essieux.

Selon l’ordonnance sur l’équipement technique des véhicules (art. 41, al. 2, OE-TV), les constructeurs doivent donner une garantie concernant la capacité de charge de chaque essieu. Ces informations ne sont, chez la plupart des constructeurs, pas communiquées de manière aussi visible que le poids total ou la charge utile. Il est cependant possible de les connaître en consultant le formulaire de réception par type, par exemple. Indispensable lors de la première immatriculation du véhicule, ce formulaire est un peu comme son certificat de naissance. Toutes ses données techniques y sont inscrites, y compris les garanties concernant les charges sur les essieux.

Terminologie

Poids à vide Poids du véhicule, prêt à rouler avec minimum 90 % du réservoir en carburant et le poids du conducteur estimé à 75 kilos

Poids effectif Poids effectif du véhicule comprenant les chargements, les occupants, les outils portés et la charge d’appui de la remorque

Poids garanti Poids maximal autorisé par le constructeur (voir plaquette ou manuel d’utilisation)

Poids total Poids maximal admis pour le véhicule et déterminant pour l’immatriculation

Charge utile Différence entre le poids total et le poids à vide

Charge d’appui Charge que le timon de la remorque reporte sur le dispositif d’attelage du tracteur

Charge remorquable Somme des charges des essieux d’une remorque

Charge par essieu Poids reporté sur le sol par les roues d’un essieu ou d’un groupe d’essieux

Poids d’adhérence 22 % du poids effectif du convoi doit reposer sur le ou les essieux moteur du véhicule tracteur

Poids sur l’essieu dirigé La charge doit être disposée de façon que l’essieu dirigé du tracteur supporte au moins 20 % du poids effectif du tracteur

Les convois problématiques

En tant qu’agriculteur ou utilisateur de tracteur, il est important d’analyser la situation avant de réaliser un investissement. En effet, la catégorie de tracteurs qui enregistre le plus d’immatriculations (voir article de la Revue UFA de mars 2021) est particulièrement sensible à cette problématique. Il s’agit souvent de tracteurs polyvalents qui vont être utilisés autant pour des travaux de récolte de fourrage que des travaux de mise en place de cultures ou encore de transports. Les tracteurs les plus puissants de cette catégorie sont aussi les plus sujets au dépassement des poids garantis. En effet, un tracteur de 120 CV peut paraître suffisant pour certaines exploitations comme tracteur de tête qui effectuera des mises en place de cultures ou des interventions phytosanitaires. Malheureusement, un grand nombre de tracteurs de cette puissance atteignent rapidement leurs limites lorsqu’on accroche un combiné de semis à l’arrière et un lestage à l’avant. Mais aussi si l’on travaille avec un pulvérisateur porté d’une capacité de 1000 litres. Dans ces deux exemples courants, la charge utile peut se retrouver facilement dépassée sur certains véhicules. Les constructeurs bien conscients de cette problématique tendent à proposer des tracteurs avec une charge utile plus conséquente.

« Les tracteurs les plus puissants sont aussi sujets au dépassement des poids garantis. »

Autre exemple avec un tracteur de 100 - 110 CV qui semble être suffisant pour travailler avec une faucheuse rotative frontale. Sur cette catégorie de tracteur, la charge admissible sur l’essieu avant se situe souvent aux alentours de 1500 kilos. Le porte-à-faux de l’outil va engendrer un déplacement de la masse vers l’avant et venir faire grimper le poids qui s’exerce sur l’essieu. Il ne faut donc pas seulement prendre en compte le poids de l’outil accroché, mais aussi la manière dont le tracteur sera lesté. Il suffit, dans ce cas-là, d’accrocher un conditionneur ou un contrepoids à l’arrière pour corriger la tendance.

En bref

Pour conduire sur la route en toute légalité 

  • Se renseigner sur le poids total et la charge utile ne suffit pas
  • Avoir une réflexion sur l’utilisation du véhicule (quel tracteur avec quelle machine) 
  • Connaître le poids de ses machines 
  • Peser est le moyen idéal pour connaître les charges exercées sur les essieux 
  • Faire son choix en fonction des besoins de l’exploitation 
  • Tenir compte du Load Index des pneus, qui peut avoir une influence non négligeable sur la charge admissible.

Eviter les mauvaises surprises

Afin de ne pas être confronté aux situations mentionnées précédemment, il est important de vérifier, avant l’achat d’un nouveau véhicule ou d’une nouvelle machine, quel est son poids, quelles sont les garanties du constructeur, etc. Le poids total ainsi que la charge utile ne sont pas suffisants. Le type de pneumatiques (Load Index) influence aussi ces données.

Pour s’assurer de la conformité des ensembles, il est parfois utile de peser les différents essieux des véhicules avec les outils qui pourraient poser un problème. Le pesage est le moyen le plus précis pour avoir connaissance des charges qui s’exercent sur les convois. Il existe aussi un calculateur qui permet de vérifier quelle sera la répartition du poids sur les essieux. Ce calculateur est disponible sur le site internet de l’ASE-TA (www.svlt.ch Technique Flyers et notices).

alt_text

La répartition du poids sur les essieux est également importante.

Dilemme en ligne de mire

En tenant compte de tous ces éléments, force est de constater que l’on peut être confronté à un dilemme au moment d’acheter un véhicule. Faut-il acheter un tracteur de puissance raisonnable qui permet de limiter l’investissement et qui est en adéquation avec la protection des sols, tout en ayant conscience d’être limité pour l’utilisation de certains équipements ? Ou alors opter pour un tracteur ayant une charge utile et par essieu plus élevée mais qui représentera forcément un investissement plus conséquent et qui sera moins compatible avec la protection des sols ?

Lorsque la problématique ne concerne qu’une activité, il est parfois plus raisonnable d’externaliser ou de collaborer avec un autre agriculteur. La stratégie globale de l’exploitation sera déterminante pour le choix final. 

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici
Gâteau aux pommes de terre

 

Gâteau aux pommes de terre

Chutney de pommes

 

Chutney de pommes

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.