category icon

Production animale

Nouveau concept d’exposition

La onzième Suisse Tier se déroulera du 22 au 24 novembre 2019. Comme d’habitude, la Suisse Tier propose une foule d’expositions et d’exposés techniques intéressants. Le thème principal, la santé animale, est traité par de nombreux exposants et abordé sous plusieurs angles.

5635207_image_0_56.jpg

Publié le

Actualisé le

Rédactrice, Revue UFA

Dans le cadre de l’édition 2019 de la Suisse Tier, tous les participants principaux, soit 200 exposants au total, présenteront leurs nouveautés, domaines d’application ou projets clients. Cette année, la Suisse Tier accorde une place centrale aux exposants et à leurs succès. Le nouveau site Internet évoque ces succès en amont du salon. Thème central de l’édition 2019, la santé animale occupera la première place dès la cérémonie d’ouverture et la table ronde organisée pour l’occasion. Prisca Birrer-Heimo, présidente de la fondation pour la protection des consommateurs, Regula Bucheli, présidente des paysannes lucernoises et vice-présidente de la chambre d’agriculture du canton de Lucerne ainsi qu’Hans Wyss, directeur de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV), débattront des défis actuels, des conditions-cadres et des limites de la santé animale.

Conférences et expositions de bétail

Outre le salon lui-même, les cinq forums techniques sont devenus des moments forts de la Suisse Tier, assurant un transfert direct des connaissances. Lors des nombreux forums organisés, plusieurs experts aborderont des sujets actuels, ce qui devrait être une source d’inspiration et d’information pour les agriculteurs. Sur la page précédente, vous trouverez le programme avec quelques-uns des exposés présentés dans le cadre des forums traitant de la santé animale. Le thème central est très bien choisi, la réduction des antibiotiques et le bienêtre animal étant des sujets brûlants d’actualité dans l’agricul ture et au niveau politique.

La Suisse Tier ne se limite traditionnellement pas seulement à la présentation de produits et de nouveautés concernant la production animale. Les animaux y occupent aussi une place importante. Au total, quelque 170 animaux participeront à la Suisse Tier, des porcs aux bovins en passant par les petits ruminants.

Landor : Bio-Lit 

La farine de diabase est un produit naturel d’origine volcanique. Au cours du processus de fabrication, la farine très fine (finesse de mouture : 95 % inférieurs à 0,09 mm) est aspergée avec des bactéries lactiques favorisant l’activité microbienne naturelle des engrais de ferme dans la fosse. La liaison entre le silicium et le calcium dans la pierre volcanique est unique en son genre : l’énorme chaleur dégagée lors de l’activité volcanique les a fait fusionner. La silice dispose de précieuses propriétés. Pour réduire les quantités d’engrais minéraux utilisés, il est économiquement rentable de tirer le meilleur parti du purin. Les farines de pierre telles que « Bio-Lit » aident à éviter les pertes sous forme de gaz sans que le purin doive être dilué, tout en contribuant aux processus de dégradation microbienne. Le purin coule par ailleurs mieux, ce qui réduit les brûlures sur les peuplements et complète l’approvisionnement des plantes en nutriments importants comme le silicium. L’effet positif de Bio-Lit se perçoit aussi à l’étable, via une meilleure qualité du fourrage.

Informations supplémentaires Suisse Tier, halle 4, stand A 403, ou www.landor.ch 

Anicom – Affichage du cheptel animal pour annoncer efficacement les animaux

Dès le mois de juin 2017, vous pouvez annoncer vos animaux à l’aide de quelques clics sur votre ordinateur. Anicom App 2.0 est désormais disponible. L’innovation majeure de cette nouvelle version est l’affichage du cheptel. Pour que ce dernier s’affiche, il faut préalablement en confier le mandat à Anicom SA, en remplissant le document à cet effet sur le site Internet d’Agate. Passée cette étape, tous les bovins s’afficheront, par âge décroissant, au sein du menu Cheptel animal.

L’utilisateur dispose ainsi d’un aperçu global des principales informations relatives à chaque animal (p. ex. numéro de marque auriculaire, nom, rasse, historique animal et âge) . En annonçant ses animaux, le producteur voit directement si l’historique des animaux concernés est correct ou non. Les lacunes éventuelles sont rapidement constatées, ce qui permet d’éviter des déductions à l’abattoir.

Les animaux qui doivent être commercialisés peuvent être sélectionnés précisément dans l’aperçu, ce qui simplifie la procédure d’annonce. Les animaux qui ont déjà été annoncés via l’application d’Anicom s’affichent en couleur et ne peuvent donc pas être commercialisés à plusieurs reprises. Si on les sélectionne une nouvelle fois, un avertissement apparaît.

Le menu a été complété par la fonction de scannage. Pour les producteurs, il s’agit d’un moyen supplémentaire pour annoncer rapidement et efficacement leurs animaux.

Informations supplémentaires Suisse Tier, halle 4, stand A 401, ou www.anicom.ch 

Nouvelles possibilités de réseautage

La Suisse Tier est considérée comme un point de rencontre de la branche lors duquel il est possible d’échanger avec d’autres personnes et de développer des idées et des relations d’affaires. Il est prévu que ce point de rencontre se perpétue entre les divers salons spécialisés, via le point de rencontre numérique « Farming. plus » (www.farming.plus)lancé à cet effet. Outre le salon technique Suisse Tier, le salon Tier&Technik ainsi que la foire Fruchtwelt Bodensee participent eux aussi à cette plateforme. « Farming.plus » permet d’élargir le concept des salons spécialisés au monde numérique, offrant un nouveau potentiel de réseautage dans l’agriculture. Les agriculteurs et les experts de la branche pourront ainsi dialoguer ensemble 365 jours par an, proposer des produits et des services ou s’informer sur les nouveautés. Les prestataires traiteront de nombreux sujets d’actualité.

Le programme le montre : cette année encore, le choix proposé par la Suisse Tier est immense, avec plus de 200 exposants et la présentation d’une foule d’exemples pratiques. Le site Internet www.suissetier.ch fournit un excellent aperçu aux visiteurs qui souhaitent s’informer avant de visiter le salon et s’organiser plus en détail. 

UFA – présentation de trois nouveautés

Precision Feeding

Le concept UFA « Precision Feeding » sert à adapter encore plus précisément l’affouragement des porcs d’engraissement à leurs besoins effectifs. Les bases nécessaires à cet effet ont été développées dans des essais réalisés à UFA-Bühl. Un affouragement qui ménage les ressources et qui contient moins de protéine, de minéraux et de vitamines permet d’atteindre des performances animales identiques et de disposer d’animaux en bonne santé. L’application de diverses mesures permet de tirer pleinement parti du potentiel productif de l’animal. L’enregistrement précis des résultats d’engraissement et des données de santé, la pesée régulière, l’engraissement séparé selon les sexes et l’adaptation constante de la ration aux besoins effectifs figurent parmi ces mesures.

Herbaplus

Chez les petits ruminants, les résistances aux vermifuges traditionnels augmentent. Avec l’additif à base d’herbes aromatiques Herbaplus, UFA propose une solution qui réduit sensiblement la pression liée aux parasites. L’effet d’Herbaplus a été analysé en collaboration avec la HAFL de Zollikofen. A cette occasion, la pression des parasites a diminué si fortement qu’une vermifugation est devenue superflue.

Outre les problèmes de résistances affectant les animaux, les antiparasitaires contenus dans les vermifuges peuvent aussi causer des dégâts environnementaux. Les antiparasitaires peuvent en effet être toxiques pour des organismes non cibles, comme les insectes et les vers de terre. Herbaplus étant un mélange d’herbes aromatiques naturel, des effets sur les organismes non cibles ne sont pas à craindre. Herbaplus n’implique aucun délai d’attente pour la viande ou le lait.

Concept global pour l’affouragement des vaches taries et des vaches en phase de transition

Les jalons d’une lactation réussie sont posés pendant la phase de tarissement. Le concept proposé par UFA part du principe que les vaches taries sont les vaches les plus importantes de l’étable. Ce concept propose des produits adaptés et des solutions pour répondre aux besoins spécifiques au cours de cette phase. Des informations supplémentaires sur l’affouragement au cours de la phase de tarissement sont disponibles à la page 41.

Informations supplémentaires Suisse Tier, halle 4, stand A 401, ou www.ufa.ch 

Proviande renforce la confiance dans la viande suisse

La viande suisse est d’excellente qualité. Sa production est soumise à des exigences sévères et strictement contrôlées à tous les échelons. La confiance des consommateurs dans la viande suisse est donc justifiée, mais elle doit être renforcée en permanence. C’est ce à quoi sert le contrôle de l’origine par test ADN.

Une affaire de confiance

L’achat de viande, de produits carnés et de produits contenant de la viande est lié à des attentes élevées. La déclaration doit garantir sans exception que les animaux conduits à l’abattoir sont sains, détenus conformément aux besoins de l’espèce et dans des conditions respectueuses. Ils doivent y être transformés dans des conditions d’hygiène strictes, avant d’être vendus dans les magasins ou la restauration sous forme de produits savoureux. Le contrôle de l’origine par test ADN, utilisé actuellement pour les bovins, est un signe clair et une mesure efficace contre les déclarations abusives, car il permet de prouver l’origine suisse à tous les échelons de la filière de la viande.

Informations supplémentaires Suisse Tier, halle 1, stand A 111, ou www.proviande.ch 

Voici comment se fait le contrôle de l’origine par test ADN :

L’identité génétique de l’animal est établie à partir d’un échantillon de viande prélevé sur la carcasse. Elle est ensuite reliée à des informations de la Banque de données sur le trafic des animaux. L’origine de l’animal est ainsi connue et l’origine suisse de sa viande est garantie jusque dans les emballages destinés à la vente.

Freshlight : l’éclairage qui en fait plus, pour un air plus pur

Freshlight est la seule lampe LED combinant la technologie LED, avec spectre intégral de la lumière solaire, et l’ionisation, un procédé éprouvé de purification de l’air intérieur.

Freshlight émet le spectre intégral de la lumière solaire : comme le soleil, l’éclairage active la production de vitamine D3 et permet de compenser, durant l’hiver, la diminution de la bienfaisante activité du soleil.

Freshlight purifie aussi l’air de la stabulation. Des ionisateurs semblables à de petites brosses dépassent de chaque côté du châssis de la lampe. Ils chargent négativement des particules d’oxygène. Les poussières fines, les bactéries, les champignons et les virus s’agglomèrent avec les particules d’oxygène chargées négativement et tombent sur le sol. La qualité de l’air de la stabulation s’en trouve améliorée rapidement et de façon perceptible, réduisant le risque de maladies dans le troupeau. Freshlight consomme par ailleurs peu de courant pour une luminosité très forte (190 watta / lumen). Elle est étanche aux projections d’eau (certification IP67) et a une très longue durée de vie.

Informations supplémentaires Suisse Tier, halle 1, stand A 100, ou www.ghag.ch 

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.