category icon

Production végétale

L’année des extrêmes

Tous les partenaires du secteur de la pomme de terre sont d’accord : cela fait longtemps qu’ils n’ont plus vécu une année aussi difficile, tant en termes de conditions climatiques que de marché. Le recours à des importations sera obligatoire pour couvrir les besoins dans tous les segments commerciaux.

Les conséquences des problèmes qui ont affecté la récolte des pommes de terre en 2021 se traduisent par des centres de réception et de stockage à moitié...

Les conséquences des problèmes qui ont affecté la récolte des pommes de terre en 2021 se traduisent par des centres de réception et de stockage à moitié utilisés.

(Christoph Kohli)

Publié le

Cette année, la campagne de récolte des pommes de terre, qui a été marquée par des résultats inférieurs à la moyenne tant d’un point de vue qualitatif que quantitatif, a démarré avec deux semaines de retard. Les pommes de terre ont encore pu être plantées dans de bonnes conditions. Malheureusement, les cultures des régions principales ont été durement touchées par les intempéries, les fortes précipitations et la grêle. En raison de cette météo désastreuse, le marché de la consommation fraîche et celui des chips n’ont pas pu être approvisionnés uniquement avec des pommes de terre suisses. Heureusement, les quantités indigènes disponibles ont pu être commercialisées à un prix réjouissant jusqu’au début de la saison d’encavage. Le manque de pommes de terre disponibles a aussi affecté le secteur des frites. Pour cette raison, la saison de transformation des frites a dû être retardée de deux semaines.

Assouplissement des directives qualité

L’évaluation des rendements de Swisspatat pour la fixation des prix a été annulée cette année. Les trois acteurs concernés se sont mis d’accord pour fixer tous les prix en haut de l’échelle. Comme communiqué début septembre, les directives pour la qualité ont été exceptionnellement assouplies cette année, dans la mesure des possibilités, l’objectif étant de pouvoir commercialiser le plus de marchandise possible. Des concessions sont faites notamment pour les calibres, la teneur en amidon, les tests de friture mais également pour certains critères de qualité comme les cœurs creux. En l’état actuel, il faut malheureusement partir du principe que les craintes d’un approvisionnement plafonnant à 60 - 70 % des besoins, tous secteurs confondus, se confirmeront. Pour les pommes de terre bio, la part devrait être inférieure. Par conséquent, l’approvisionnement du marché ne sera possible qu’avec des quantités complémentaires importées. Dans le secteur des frites, les stocks de produits finis contribuent à couvrir une partie de la pénurie.

Production de plants, récolte 2021

L’estimation de la récolte 2021 réalisée miaoût par Swisssem table sur un rendement inférieur de 15 % environ. La part des petits calibres est élevée, avec près de 20 % de la quantité disponible. L’approvisionnement des différents segments avec les variétés correspondantes dépendra cette année d’importations relativement élevées. Les critères de qualité concernant les plants multipliés en Suisse ne posent aucun problème majeur.

Les conditions de livraison ne changent pas, et la différence de prix entre l’automne et le printemps s’élève à 7 fr. / 100 kg. Les quantités supérieures à 4400 kilos par variété peuvent être commandées en Big Bag. 

Planification 2022 : pommes de terre de consommation et de transformation

Pommes de terre de consommation

Le marché de la pomme de terre de consommation fraîche a pu profiter des restrictions liées à la pandémie. Avec l’assouplissement des restrictions, la demande a diminué mais est restée à un niveau satisfaisant. En raison de la mauvaise récolte 2021, les besoins en marchandise précoce seront certainement un peu plus élevés à l’été 2022. Ces besoins supplémentaires seront pris en compte dans la planification des pommes de terre précoces, de sorte que les surfaces planifiées 2022 seront légèrement supérieures à l’année précédente. En ce qui concerne la répartition variétale, il convient de tenir compte des éléments suivants :

Variétés précoces

Les cultures couvertes (majorité peau ferme) seront augmentées modérément, ainsi que les cultures précoces de plein champ dans les régions propices. Les variétés concernées sont Agata / Lady Christl (uniquement couvertes), puis Annabelle et Concordia.

Variétés à chair ferme

Les variétés principales restent Erika et Venezia ainsi que Queen Anne et Ballerina. Les variétés Premium (APPNAL) enregistrent toujours une légère croissance.

Variétés à chair farineuse

L’assortiment variétal des chairs farineuses se compose principalement des variétés Concordia, Victoria et Belmonda. La variété Jelly reste réservée à la production avec prise en charge en tri grossier. Les ventes de Bintje sont réjouissantes, ce qui permet de maintenir la culture.

Pommes de terre de transformation

Les quantités de matière première pour la saison de transformation 2022 / 2023 font actuellement l’objet de discussions avec les clients. La planification est actuellement entachée d’incertitudes. Néanmoins, afin de ne pas retarder la commande et la livraison des plants, les quantités contractuelles seront fixées dès à présent avec les conseillers de culture. Actuellement, on s’attend à une légère augmentation pour les variétés à chips et des quantités stables pour les variétés à frites. Des adaptations pourraient néanmoins survenir si la situation évolue.

Variétés à frites

En ce qui concerne les variétés à frites, la continuité reste de mise avec aucune nouvelle variété ajoutée à la liste. L’année prochaine, Agria restera la principale variété de ce segment, avec Markies et Fontane. La variété Innovator, complétée par Ivory Russet restera la référence pour les frites à chair claire.

Variétés à chips

La variété Lady Rosetta sous film puis en pleine terre sera transformée de mi-juin à début octobre. Les principales variétés destinées au stockage sont Pirol, SH C 1010 et pour le stockage à long terme les variétés Lady Claire, Verdi et Kiebitz. Les variétés Sorentina et Thalessa devraient être ajoutées à la liste recommandée.

Pommes de terre bio : perspectives 2022

L’année 2021 est extrêmement compliquée pour les producteurs bio ainsi que pour les acteurs en aval. Les conditions climatiques difficiles et la pression très élevée du mildiou ont conduit à des rendements insatisfaisants, voire catastrophiques. La marchandise disponible a heureusement pu être vendue à un prix de production élevé. Cette année, la culture de variétés plus résistantes au mildiou a montré que ce choix pouvait se révéler décisif pour la rentabilité et le rendement. En plus des essais variétaux du FiBL, une série d’essais de variétés particulièrement résistantes au mildiou est testée par Swisspatat depuis 2 ans. Les premiers résultats sont prometteurs et une nouvelle série de variétés débutera l’année prochaine. Les ventes de pommes de terre Bio Bourgeon se caractérisent par une demande en légère hausse dans tous les segments. Les interlocuteurs régionaux de fenaco Produits du sol sont à disposition pour répondre à toutes les questions concernant les possibilités de prise en charge.

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.