category icon

Gestion

Organisation du travail dans l’agriculture

Bien organiser son travail et utiliser le temps disponible de façon ciblée: autant de conditions à réunir pour une exploitation agricole tournée vers l’avenir. A quoi sert la numérisation? Prétérite-t-elle la qualité de vie? Le stress augmente-t-il? L’exploitation agricole se mue-t-elle de plus en plus en un gouffre de travail?

Matthias Schick

Matthias Schick

Publié le

Actualisé le

Planification du travail

La société exige souvent des agriculteurs d’aujourd’hui qu’ils réussissent à réaliser toutes les activités, des travaux pénibles aux champs et à l’étable aux tâches administratives. Ces dernières ne sont souvent pas accomplies comme elles devraient l’être, parce qu’elles paraissent rébarbatives et que les personnes concernées n’en ont pas l’habitude. Bon nombre d’agriculteurs ont plus de facilité à traire ou à labourer qu’à remplir des formulaires, à planifier ou à se pencher sur la rentabilité de certaines branches d’exploitation. Pour réussir professionnellement, l’agriculteur doit ef fectuer ce que l’on appelle un autocontrôle. Sur la base d’une planification concrète du travail, il faut déterminer quelles tâches doivent être accomplies et à quel moment, pour atteindre un bon équilibre entre le travail requis par l’exploitation, les relations sociales (p.ex. les amis, les associations, etc.) et la famille.

Chiffres-clés et gestion

Tirer des conclusions définitives sur les besoins totaux en travail pour un processus de production ou l’exploitation en général implique d’intégrer les chiffres-clés relatifs à la gestion. Les chiffres de productivité du travail (p.ex. kg de lait par heure) et la mise en valeur du travail (p.ex. revenu du travail horaire) sont déterminés sur cette base. Les éléments gourmands en temps et d’autres points faibles sont identifiés.

Organisation du temps

La première étape de toute planification du travail passe par la définition d’un objectif concret. Il s’agit ensuite de déterminer la voie qui permet d’y parvenir. Les objectifs doivent être consignés par écrit. La planification demande certes du temps et continue à être considérée comme un gaspillage de temps par de nombreux agriculteurs. Elle aide pourtant à concrétiser des objectifs pour utiliser le temps disponible à bon escient et éprouver plus de satisfaction dans son travail. Une planification écrite permet aussi d’avoir l’esprit plus libre pour penser à ce qui est important (décisions entrepreneuriales notamment). La planification du travail et des objectifs doit néanmoins rester réaliste. Les jeunes agriculteurs motivés ont tendance à se fixer des objectifs trop élevés et à être déçus lorsqu’ils ne parviennent pas à atteindre ces buts. Enfin, la planification doit être adaptée à la situation familiale.

Dix règles de planification

Une planification exacte aide à simplifier le travail au niveau de l’exploitation. Agroscope Tänikon a développé dix règles de planification et outils dans le but de répartir au mieux le temps disponible, d’identifier les gouffres de travail et de les éliminer (voir encadré). Les règles de planification servent à planifier le travail et à établir un planning. Elles peuvent être utilisées indépendamment les unes des autres. Un autre avantage des méthodes de planification du temps: elles sont gratuites. Consacrer 6 minutes par jour à la planification permet d’économiser en moyenne une heure de travail.

Optimiser la situation

La planification du temps et l’autocontrôle qui y est associé permettent de développer des stratégies pour optimiser la situation. Chaque procédé de travail intéressant fait l’objet d’une analyse critique et est amélioré en procédant à une comparaison avec des objectifs à atteindre ou des chiffres-clés relatifs au temps de travail. Ces derniers sont définis et publiés périodiquement, notamment dans le cadre de travaux de recherche réalisés par Agroscope Tänikon. Le potentiel d’optimisation d’un processus de travail peut ainsi être mis entièrement à profit et l’agriculteur a plus de plaisir à travailler.

Instruments et check-lists

La check-list «Organisation du travail et planification du temps – planification du travail» permet à l’utilisateur de vérifier s’il planifie correctement son travail. Le temps de travail peut être enregistré à l’aide du fichier «Besoins en temps de travail et productivité du travail des exploitations laitières». Les deux fichiers sont disponibles en ligne sous www. revueufa.ch Service des lecteurs Téléchargement

Conclusions

Associées à des instruments contribuant à simplifier le travail, une bonne organisation du travail et une autogestion ciblée sont incontournables pour toute exploitation agricole moderne. La proportion des travaux de gestion d’entreprise a tendance à augmenter. L’agriculteur passe donc toujours plus de temps au bureau et toujours moins aux champs ou à l’étable. Une bonne organisation du travail contribue à ce que la famille et les relations sociales ne soient pas prétéritées.

Fixer des objectifs

Déterminer la gestion du temps comme l’arc et la flèche: il s’agit tout d’abord de viser. Le travail quotidien est réalisé en se fixant des objectifs personnels et non sur la base de critères externes. Les relevés personnels sont un outil important.

Instrument:ce qui est écrit reste.

Fixer des priorités

Se consacrer en premier lieu à ce qui est important, laisser de côté ce qui l’est moins.

Instrument:check-lists/ listes de tâches

Résumer les tâches

Les tâches similaires doivent être regroupées par blocs de travail, à l’image de ce que les détenteurs de porcs pratiquent depuis longtemps (écornage, parage des onglons, tarissement, traitement du courrier, discussions, visites de représentants).

Instrument:liste de tâches

Préparation

La journée à venir est planifiée la vieille. La planification se fait par écrit. Il faut prévoir du temps pour les événements imprévus et la routine. Les activités prévues se limitent à 60% du temps disponible.

Instrument:check-lists

Se protéger

Ne pas être atteignable en tout temps. Se réserver du temps pour soi et s’y tenir.

Instrument:planification écrite

Utiliser les moyens de communication à disposition

Convenir des délais pour les téléphones et les rappels. Utiliser les outils de communication modernes (WhatsApp, SMS, e-mail…).

Simplifier

Les tâches difficiles doivent être réparties en plusieurs petites étapes. Il s’agit de déterminer la chronologie et les délais pour les effectuer.

Instrument:check-lists

Tenir compte des autres

Eviter de repousser des délais, d’être en retard et de dépasser les délais impartis permet une planification plus sûre, une meilleure acceptation et une plus grande confiance.

Instrument:planification écrite

Fêter les succès

Valoriser les objectifs atteints comme étant des succès et ne pas oublier de se récompenser soimême et de récompenser les autres.

Instrument:rester ouvert

Déléguer

Laisser aussi les autres faire quelque chose. Confier des activités à des collaborateurs et déléguer ainsi des tâches (élevage des veaux, élevage du jeune bétail, travail à l’extérieur…).

AuteurProf. Dr habil. Matthias Schick, responsable Travail, bâtiments et évaluation des systèmes, Agroscope, Tänikon, 8356 Ettenhausen

Offres lecteur

Offres lecteurs

Commandez dès maintenant l'une de nos offres lecteurs.

Commander ici

Ce site utilise des cookies.

Certains de ces cookies sont essentiels, tandis que d'autres nous aident à améliorer votre expérience en vous donnant un aperçu de la manière dont le site est utilisé.

Pour des informations plus détaillées sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Déclaration de confidentialité.